Le regard des autres...


Je suis en phase de désintox' du regard des autres, et par chance, la vie me sert sur un plateau ce que j'ai à comprendre pour m'en sevrer... Les gens qui critiquent les autres sont en réalité en insécurité avec eux-mêmes, tout comme ceux qui en souffrent. Ne rien prendre pour soi est un grand défi, ne pas se défendre l'est encore plus. Tout est bon aujourd'hui pour se tailler par derrière, s'affronter de plein fouet, se reprocher tous les maux du monde. Dans ce marasme de colère existentielle actuelle et de critique en tout genre, je ne veux trouver d'excuse à qui que ce soit.

J'aime les gentils, bien dans leurs baskets, heureux ou qui font tout pour l'être. Je ne déteste pas les autres, je n'envie simplement pas ceux qui sont trop malheureux pour pouvoir arrêter de se servir des autres comme excuse, en ayant une chance sur deux de les blesser.


L'hiver nous invite toujours à la patience. Il nous met parfois à rude épreuve et fige en nous, comme la glace, ce qui est à regarder et à laisser fondre avec douceur au moment voulu. Quand on voit les couleurs de la nature prendre le relais après l'hiver, on se dit qu'il en est de même pour nous. Les fleurs qui ne sont pas visibles, sont pourtant là. Elles attendent juste le bon moment pour nous le dire. Tout se règle au dedans de nous-même, face à nous-même. Les autres sont comme le froid et la chaleur qui jouent un rôle primordial pour nous le faire comprendre à notre propre rythme...


Je prends désormais le risque de m'exposer en affirmant qui je suis.


Je vis ma vie ; cette vie que j'ai voulu avoir avant même de naître pour toutes les raisons qui m'aident aujourd'hui à me réconcilier avec elle...en plein hiver...avec patience...



45 vues

| retrouve-moi sur les internets |

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn - Black Circle

le complexe de la moule ®

©2020all right reserved