La vision de l'énergie masculine en moi...

Mis à jour : mai 31

Extrait du tome 2


C’est le sage qui s’exprime désormais à travers moi car je le laisse enfin me parler. Je ne le boude plus, je ne lui demande pas de se taire. Je ne le rends plus responsable de mon immobilisme en refusant qu’il soit un mauvais compagnon de route.

Je le laisse enfin me parler car c’est en réalité moi qui me parle. Mon masculin n’est plus en sommeil. Il marche à mes côtés car il a pleinement sa place, tout comme le féminin qui l’écoute aujourd’hui avec bonté et tendresse.


Toi, ma bien-aimée, mon alliée. Je suis resté en retrait bien longtemps car tu n’étais pas encore prête à m’écouter. J’ai été patient avec compassion. Je t’ai laissé être, en toute progression, un pas après l’autre. J’ai attendu que se rejoignent ton désir de tout obtenir avec tout ce que j’ai à t’offrir. Et je veux te faire savoir que j’ai tout autant à recevoir de ta sublime féminité.

L’humanité change, elle se cherche, elle grandit à son rythme, mais désormais, elle constate pleinement que l’inaction la sclérose, tout comme l’agissement sans réflexion préalable la soumet à tous les dangers. Elle a besoin de comprendre qu’elle porte en elle deux forces qui l’équilibrent entre la pensée et l’action, l’intuition et la manifestation, la subtilité et la force. Tu parlais de funambulisme, je te donne raison, c’est une image que l’on peut facilement comprendre. Du même ordre, il y a des rêves qui sont des exercices pour pouvoir comprendre une leçon de vie avec plus de facilité.


Viens ma sœur, saute du haut de la falaise, plonge avec moi, n’aie pas peur. Ressens la sensation libératrice d’une telle confiance dans ton propre corps jusqu’à te laisser surprendre par l’eau vivifiante à ton arrivée.

Je suis ton premier pas, je suis ton élan, je suis cette puissance qui déploie les ailes que tu ne pensais pas avoir, tout comme la force pour te permettre de plonger dans les profondeurs de ton âme sans avoir peur de t’y noyer.

Je t’ai si souvent porté pour que le poids de la vie te soit moins lourd, pour te montrer que mes bras sont robustes et qu’ils peuvent tout saisir en toi.

Je suis celui qui t’aide à dépasser toutes les frontières de ton corps, toutes les limites de tes pensées, toutes les difficultés sur ta route, tous les remparts qui t’empêchent de te rejoindre en toi-même.


Ressens ma puissance car elle est tienne. Prend la confiance que je t’offre parce qu’elle t’appartient. Bois l’eau du changement que je te sers car elle tourbillonne en toi depuis toujours jusqu’à atteindre les lèvres que tu entrouvres enfin. Ne vis plus en apnée, ne t’empêche plus de rafraichir les moindres de tes cellules. Nage dans tes eaux troubles sans crainte car elles n’attendent que d’être clarifiées par ta volonté.

Je te demande d’agir, d’agir en vérité, sans validation extérieure à toi-même, sans approbation de qui que ce soit, sans attendre que cela soit le bon moment pour autrui au détriment du tien.

Tu as fait l’expérience des conséquences des promesses non tenues, du mensonge, de la peur, de la maladresse, de l’attente absolue des autres.

Tu as a fait l’expérience de la passivité pour être conforme à ce qu’on attendait de toi et de ce que tu attendais des autres pour qu’ils soient à leurs tours conformes à tes propres attentes pour pouvoir te rassurer.


Tu as fait l’expérience de ce qui t’est aujourd’hui superflu parce qu’il y a un temps pour survivre avec des excuses et un temps pour enfin vivre sans s’excuser de vivre. Mais tu arrives désormais à bout de souffle parce que tu cherches depuis toujours à inspirer l’air de la vérité en toi.

Affirme-toi à mes côtés, non contre quelque chose ou quelqu’un mais pour toi, et seulement toi. Ne te justifie pas d’être toi car le seul fait d’être toi est juste.

C’est lorsque l’on se perd que l’on ressent le besoin profond de rentrer chez soi. J’ai toujours été là, c’est mon rôle de te conduire où tu désires aller et de t’attendre pour que tu me demandes de rentrer. Nous avons choisi de nous le faire comprendre. Ce monde est notre école et ce rêve éveillé est un exercice comme un autre pour manifester un Amour qui ne peut que se nommer Amour.


Il y a ceux qui ne savent pas qu’ils sont perdus dans leur propre sommeil, ils y arriveront en temps voulu. En attendant, ils s’occupent comme ils le peuvent. Ils s’identifient aux masques et costumes qu’ils portent, en prenant leur existence avec tant de lourdeur et de limite, mais ils font ce qu’ils peuvent.

Cela a été ton cas, très longtemps. A force de tentatives, tu as inscrit en toi-même le besoin de voir au-delà des apparences que ton monde intérieur manifeste, pour mieux observer ce qui se joue surtout en toi à travers lui.

L’humanité est une part de toi, elle est l’expression de certaines résistances et visions de toi-même. C’est bien toi qui te met au défi, qui impose des conditions, qui émet un jugement sur ce que tu fais, sur ce que tu ne fais pas, c’est toi seul qui te laisse te distraire, te retenir, te perdre.

L’intérêt n’est pas de te culpabiliser de tout ça bien au contraire. C’est une opportunité de te regarder avec justesse, pour pouvoir réaliser en priorité les causes de ton errance, en comprendre, en toute simplicité, les conséquences et faire émerger en toi ce que tu souhaites vraiment.


Tu es la clé que je te tends, tu es la porte qui ouvre toutes possibilités. Telles des marches d’escalier, tu peux les monter à l’infini.

Tu m’as demandé de te ramener chez toi parce que tu es fatiguée de chercher ailleurs, à l’extérieur de toi, les conditions idéales pour retrouver le sens de ta route. C’est en toi, au-dedans de toi, dans les zones les moins confortables que tu as enfin eu la force de m’appeler.

Je suis ta voix intérieure, ta voie profonde. Je suis le Grand Toi à l’énergie masculine qui te relie à ce qui te dépasse ici et que tu as compris ailleurs.

Je suis ce Tout et je ne suis pas que ça. Tu es libre de te relier à moi ou de te faire croire que tu te suffis à toi-même. Mais tu ne pourrais être Toi si je n’étais pas Moi.

Je règne sur ta vie mais ne la gouverne pas, pourtant… tu ne pourrais monter sur ton trône sans la couronne que je te propose. Reprendre la voie royale de ta vie c’est réaliser que pendant que tu pars à la conquête d’autres territoires, tu laisses ton siège à la merci des faux serviteurs qui parlent et agissent en ton nom.


Reprendre la voie royale de ta vie c’est vouloir être de retour dans ton propre royaume, non pas par peur que l’on prenne ta place mais parce que c’est la place qui te revient car tu as justement compris que tu n’y sièges plus pour gouverner les autres.

Sois toi, c’est ton unique parcours d’évolution, non de révolution. Sois l’expression de ce qui te fait te sentir bien plus que ça, de ce qui te fait croire et croitre en toi, de ce qui te relie à ton Grand Toi, au monde, à ton monde, à l’univers, au Tout, au Rien. Tu es ton propre chemin, en toute liberté.


Reprends le règne de ta vie et réveille-toi car tu es enfin prête au changement. Tout peut te mener à Moi donc à Toi, sauf l’illusion de croire le contraire.

En t’aimant dans l’unité, en fusionnant ton féminin avec ton masculin, en unissant ce couple intérieur divin dont je fais partie, tu épouses la vie entière. Il est temps de célébrer tes noces et de t’amuser.

Je suis avec toi. Je t’aime !


...


Comment reprendre le cours des choses après ça ? Comment continuer à me restreindre en entendant tous ces mots que je m’écris ?

74 vues

| retrouve-moi sur les internets |

  • YouTube - Black Circle
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

le complexe de la moule ®

©2020all right reserved